Guide parental

Vaillant, pigeon de combat

Résumé

Angleterre, 1944. L’issue de la guerre repose sur des « aviateurs » fringants et casse-cous, qui portent des messages en France au péril de leur vie : ce sont… des pigeons ! Mais la mythique « Escadrille Royale des Pigeons de Combat » est décimée par d’impitoyables faucons allemands et il ne reste plus qu’une bande de « bleus » encore à l’entraînement !

Guide parental :

Ce film de guerre pour enfants avec ses clichés dont on ne sait pas trop s’ il faut les prendre au premier degré, porte un regard sur les événements un peu caricatural mais plein d’humour. Les militaires super musclés sont admirés par les infirmières, les français ont des bérets et l’armée rend courageux,… Heureusement il y a de l’action et c’est un petit pigeon fragile qui sauvera l’honneur de l’escadrille.

Valiant, pour quel âge ?
Ce film avec quelques scènes tendues de combats aériens peut convenir à partir de 8 ans. Il pourra être vu dès 7 ans, selon l’appréciation des parents.

À signaler :
– Alcool/Drogue : Un barman sert des boissons alcoolisées.
– Autres : Des personnages sont menaçants. Des soldats sautent d’un avion en feu, le pilote reste à bord et on ne sait pas s’il survit. Une infirmière fait une piqûre à un homme. On voit plusieurs oiseaux empaillés.

Activités en lien avec le film

La presse en parle :

FRANCE SOIR : Un long-métrage particulièrement réussi qui nous livre subtilement et audacieusement une facette méconnue de la Seconde Guerre mondiale.
LE MONDE : Ce premier film de Gary Chapman vaut surtout pour son humour et son dynamisme : les aventures de Vaillant sont menées tambour battant et réussissent le tour de force de rendre les pigeons beaucoup plus sympathiques.
ZURBAN : Rythmé et plein d’humour, cet hommage aux animaux utilisés pendant le conflit est un film d’aventures plein de vie et de rebondissements. Le dessin est soigné, les personnages bien campés et les voix séduisantes.