Guide parental

Pourquoi j’ai pas mangé mon père ?

Résumé

Edouard est le fils ainé du roi des Simiens. Mais en raison de son aspect chétif, il est rejeté par sa tribu à sa naissance. Il grandit donc loin des siens, auprès de Ian qui devient son ami, et découvre le feu, la chasse, la marche, l’amour et même… l’espoir ! Généreux, il mènera son peuple avec éclat et humour vers la véritable humanité.

Guide parental :

Jamel Debbouze réussit une comédie désopilante, en confiant à un personnage fragile la responsabilité des plus grandes découvertes à l’aube de l’humanité. Assister à la naissance de ce qui fait la différence entre des singes et des hommes produit un effet instructif et réjouissant qui montre que ces conquêtes humaines restent toujours essentielles. Le récit est rempli de clins d’œil tendres et intelligents, Louis de Funès est réinventé sous les traits d’un personnage obséquieux et Lucie, la première star de la préhistoire, tient un rôle d’importance à côté d’un héros attachant.

Pourquoi j’ai pas mangé mon père*, pour quel âge ?
Cette comédie familiale peut être vue à partir de 8 ans, pour les 7 ans, un accompagnement sera bienvenu.

À signaler :
– Langage : Quelques mots familiers.
– Violence : Un personnage se sacrifie et meurt écrasé par un rhinocéros. Un autre manque d’être jeté d’une falaise.
– Sexe/Nudité : des baisers tendres entre deux simiesques.
– Autres : Un personnage fait face à plusieurs situations périlleuses. Il est poursuivi par des loups et des rhinocéros, il est coincé dans un arbre en feu, et il est soulevé par une tornade. Plusieurs scènes avec une sorcière aux yeux rouges et un rire diabolique.

Activités en lien avec le film

La presse en parle :

METRO : Du rythme, de l’aventure, un humour à la portée de tous et de l’amour, au sens large du terme (…). Artistiquement, graphiquement, ce dessin animé, le premier entièrement réalisé en performance capture en Europe, est une grande réussite.
PARIS MATCH : L’immortel Numérobis de la « Mission Cléopâtre » crée la surprise (et la jalousie de certains), avec cette superproduction aussi animée que risquée. Le résultat est à l’image de son concepteur, à savoir, généreux, drôle, inventif, turbulent et, surtout, touchant.
CULTUREBOX – FRANCE TELEVISIONS : L’humour de Jamel Debbouze domine de bout en bout et touchera toute la famille. Une belle réussite, doublée d’une performance.