Guide parental

L’ours

Résumé

L’ourson Youk coule des jours heureux avec sa mère, mais une pierre qui se détache d’une paroi rocheuse le rend orphelin. Désemparé, Youk erre dans la nature à la recherche d’un quelconque réconfort, qu’il croit trouver auprès de Kodiak Kaar, un ours adulte. Celui-ci commence par repousser son jeune congénère, avant d’accepter de le prendre sous sa protection. Bientôt, Kodiak Kaar et Youk deviennent les meilleurs amis du monde.

Guide parental :

Primé aux césars en 1989, ce film d’un réalisme stupéfiant, qui tiendra petit et grand en haleine, montre les pérégrinations d’un ourson au fil d’une narration sobre et bienveillante. Le concept du film fût présenté au producteur par ces mots Un ourson orphelin, un grand ours solitaire, deux chasseurs dans la forêt, du point de vue des animaux. Tout est dans cette équation originale, réalisée par une main de maître. L’issue du film est grandiose et donne la part belle à l’ours, qui devient un éducateur du genre humain.

L’ours, pour quel âge ?
Les scènes de chasse ou de prédation étant traitées avec tact et souvent hors champ, ce film pourra être vu à partir de 8 ans, selon l’appréciation des parents, compte tenu des éléments signalés.

À signaler :
– Alcool/Drogue : Un homme fume. Un ourson a des hallucinations après avoir mangé des champignons.
– Violence : Un ours est blessé par balle, on voit sa plaie ensanglantée en gros plan. Des chiens attaquent un ours, plusieurs d’entre eux sont blessés et il y a du sang. Un chien agonise et un chasseur l’abat pour abréger ses souffrances. Un cheval est tué hors champ par un ours. Un puma donne un coup de patte à un ourson, ce dernier saigne du museau.
– Sexe/Nudité : Deux ours s’accouplent cachés par la végétation, on entend des râles.
– Autres : Un ours est tué par un éboulement de cailloux. Un ours est traqué par des chasseurs. Un chasseur découpe la peau d’un ours mort. Un ourson escalade une falaise, il risque de tomber. Dans une autre scène, il se fait capturer. Dans un rêve, des grenouilles se transforment en bêtes étranges. Un homme est menacé par un ours.

Activités en lien avec le film

La presse en parle :

TÉLÉRAMA : Triomphe populaire de 1988, avec des ours dressés dans les Alpes. (…) Annaud revisite le western en l’augmentant d’un contrechamp rare : le point de vue des animaux.
TÉLÉCÂBLE SAT : Remarquablement filmés, les ours sont les atouts de ce long métrage dépaysant, servi par de beaux paysages. Un film d’aventures à la fois divertissant et émouvant.
CNEW : Ce film aux prises de vues réelles qui a nécessité des années de travail et le dressage de douze oursons, a attiré plus de 9 millions de spectateurs en France lors de sa sortie sur les écrans.