Guide parental

Jacob et les chiens qui parlent

Résumé

Quand son père doit s’absenter pour son travail, Jacob est, à son grand regret, obligé de passer une semaine chez son oncle Ange et sa cousine Mimi qui vivent en périphérie de Riga, à Maskachka, un quartier populaire presque rural. Le séjour tant redouté va prendre une tournure inattendue quand, avec l’aide de drôles de chiens qui parlent, Jacob et Mimi vont tenter de sauver le vieux quartier d’un colossal et destructeur projet immobilier.

Guide parental :

Fidèle au roman d’origine, cette fable écologique raconte les parcours de deux jeunes enfants qui apprennent à s’accepter dans leurs différences. Face à l’urgence d’une situation qui met en péril leur terrain de jeu, ils vont comprendre qu’ils partagent les mêmes valeurs et réussir à coopérer. Un récit charmant et original qui ravira les militants en herbe.

Jacob et les chiens qui parlent, pour quel âge ?
Ce film peut convenir à partir de 7 ans. Il pourra être vu dès 6 ans, selon l’appréciation des parents, en fonction de la sensibilité et de la maturité des enfants.

À signaler :
Un chien tombe dans un égout. Quelques courses-poursuites entre des chiens et des hommes. Une scène un peu sombre dans une ruelle la nuit.

Activités en lien avec le film

La presse en parle :

LA CROIX : Une réflexion décalée, amusante et sans manichéisme sur l’idée de progrès.
LE MONDE : Mêlant plusieurs techniques d’animation et le papier découpé, le film réconcilie l’art figuratif, presque naïf, et l’abstraction. Il unit le conte fantastique et la fable écologique pour atteindre l’enchantement.
POSITIF : C’est beau, drôle, gentil sans mièvrerie, et à conseiller aux plus de cinq ans, ou à leurs parents nostalgiques de leurs jeunes années !