Guide parental

Interdit aux chiens et aux italiens

Résumé

Début du XXe siècle, dans le nord de l’Italie, à Ughettera, berceau de la famille Ughetto. La vie dans cette région étant devenue très difficile, les Ughetto rêvent de tout recommencer à l’étranger. Selon la légende, Luigi Ughetto traverse alors les Alpes et entame une nouvelle vie en France, changeant à jamais le destin de sa famille tant aimée. Son petit-fils retrace ici leur histoire.

Guide parental :

Ce chef-d’œuvre sélectionné à Annecy en 2022, rend hommage aux familles italiennes du début du siècle dernier, contraintes à l’exil pour survivre. Généalogie en image, document historique, plein de poésie et d’originalité, le film provoque un étonnement permanent, parsemé d’un humour fin et léger. La noblesse d’une classe ouvrière, meurtrie par les guerres est dévoilée, dans sa bonté et le récit nous permet de comprendre les migrations de populations de l’intérieur.

Interdit aux chiens et aux italiens, pour quel âge ?
Ce film peut être vu dès 9 ans. Il pourra intéresser les enfants dès 8 ans, mais les valeurs historiques et culturelles demanderont quelques éclairages. L’intervention de la main de l’animateur à l’image dans le récit (qui est le descendant des personnages) compose un processus de mise en abîme insolite qui demandera des explications pour certains. Un film que l’on peut voir en famille avec des ados pour échanger par la suite.

À signaler :
– Langage : Quelques expressions populaires.
– Alcool/Drogue : Des personnages boivent du vin à certaines occasions.
– Violence : Quelques scènes de guerre.
– Autres : des personnages meurent par accident ou de causes naturelles.

Activités en lien avec le film

La presse en parle :

L’ECRAN FANTASTIQUE : Alternant l’humour façon comédie sociale italienne de la grande époque (Monicelli, Scola, Risi), sujets graves […] et effets de style lorgnant du côté du cinéma fantastique des origines à la Méliès, l’auteur nous invite à un fabuleux voyage poético-réaliste dans les trésors enfouis de son passé dont la puissance d’évocation vise à concilier histoire intime et universalité dans ce que la condition humaine contient de plus précieux et de plus inaltérable : la transmission et la mémoire.
LA CROIX : Le cinéaste marseillais Alain Ughetto livre un film magnifique, à la fois bouleversant et joyeux, sur la transmission de l’histoire de ses grands-parents, migrants du Piémont ayant fui la misère et le fascisme.
LES FICHES DU CINEMA : Après son triomphe au dernier Festival d’animation d’Annecy, Interdit aux chiens et aux Italiens réaffirme la force de l’animation française. Une œuvre en stop motion est ingénieuse et bouleversante.
BANDE A PART : Poétiser l’environnement et les actions de sa lignée est une manière pour Alain Ughetto de lui redonner l’innocence et la joie dont elle a été privée.
TELERAMA : Ses aïeuls ont fui la pauvreté en Italie et migré en France. Le cinéaste retrace leur odyssée et leur rend hommage dans ce film magnifique, pétri de poésie.