Guide parental

En avant

Résumé

Dans En avant, de Disney-Pixar, deux jeunes frères elfes, Ian et Barley Lightfoot ont l’occasion inespérée de passer une dernière journée avec leur père décédé et se lancent dans une quête fantastique à bord de Guinevere, l’héroïque van de Barley. Comme toute bonne quête, la leur sera remplie de sorts magiques, de cartes codées, d’obstacles insurmontables et de découvertes incroyables. Mais en constatant la disparition de ses fils, Laurel, leur intrépide maman fait équipe avec la Manticore, une ancienne guerrière, mélange de lionne, de scorpionne et de chauve-souris, pour les retrouver. Malgré tous les dangers, cette journée magique pourrait être la plus importante de leur vie.

Guide parental :

Ce conte fantastique, sur une relation joyeuse et tourmentée entre deux frères, orphelins de leur père, explore la question des apprentissages, comme un chemin initiatique vers la maturité. Dans leur quête, nos héros vont renouer avec la magie qui imprégnait jadis leur civilisation, aujourd’hui anesthésiée par la société de consommation. La clef de leur réussite repose sur la capacité d’acquérir une certaine force de la pensée, sans laquelle il n’y a pas de magie possible.

En avant, pour quel âge ?
Nous conseillons ce film à partir de 7 ans. Il pourra être vu avant, accompagné pour certaines explications, en fonction de la sensibilité et de la maturité des enfants. Trois scènes impressionnantes sont à signaler.

À signaler :

  • Violence : Des personnages minuscules agressent en nombre un protagoniste. Des personnages combattent contre un dragon gigantesque.
  • Autres : Le deuil du père plane sur le récit. Un personnage manque de tomber dans un précipice. Scène angoissante où les personnages déjouent des pièges mortels dans une galerie.

Activités en lien avec le film

La presse en parle :

20 MINUTES : En s’inspirant de son adolescence dans le Pixar En avant, Dan Scanlon fait monter les larmes aux yeux du public.
CINEMATEASER : On partait blasés, on finit en larmes. Pixar nous surprendra toujours.
ECRAN LARGE : D’une rare puissance émotionnelle, cette épopée psychanalytique témoigne aussi des cicatrices béantes laissées chez Pixar par la disgrâce de John Lasseter.

D’autres avis sur l’âge conseillé pour ce film sont disponibles sur les sites : filmspourenfants et filmages.